Détail du pavillon de chasse ©olivier thomann 2016, Bex-Helsinki Parc de SzilassyRendez-vous en 2017 dans le parc de Szilassy à Bex pour la prochaine triennale de sculpture !

Renseignements: info@bexarts.ch


L’énergie, un titre pour relier trente-trois sculpteurs et sculptrices, qui l’ont vue se décliner de la bombe atomique au feu de bois, à la centrale à charbon, au nucléaire, à l’hydrogène. Au(x) fil(s) du vent et de l’eau.
Des pratiques de la foi, de la perte de sa propre force, des sens à la quête de la meilleure énergie possible pour nous accompagner au cours de la vie.
En manquer ou en abuser, mal l’utiliser ou au contraire, merveilleusement, en faisant progresser l’Homme et ses environnements.
Dans des registres aussi variables que le spiritisme ou les longues prières sans interruption de l’Abbaye de Saint-Maurice, par exemple, comme dans d’autres temples de par le monde. La sieste.
Du Joule au Tesla. L’énergie.
Se donner la main, pour soutenir, pour aimer, pour accompagner.
D’une médecine parallèle à la thérapie très précise et contrôlée.
Du cœur.
Du gospel, du blues. Du cri.
Soleil-lune.
Des grandes transitions énergétiques pour ménager et stopper le changement climatique. L’effort, l’impossibilité à l’effort.
La pensée, la bibliothèque.
Transmission des savoirs, des connaissances et des « tours de main ».
La technologie, la poésie dans tout ça ? Comment représenter un tel sujet avec les outils et la ruse de l’artiste, arts visuels, objet sonore, livre, textes, photographies, un Fablab, des films…….
Et vous, venez nous voir, venez nous questionner, vous questionner.
Mercure et miel.
Venez à la source, vous nourrir à Bex&Arts, Triennale de sculptures en plein air 2017, vous qui venez de loin et de tout près. Un livre est publié. Et des activités transdisciplinaires, tables rondes et concerts vous attendent.
33 représentations, dans les expressions visuelles et plastiques de L’énergie.

Catherine Bolle, directrice artistique, juillet 2016